LA SODEAL PARTENAIRE OFFICIEL DU PROJET RECIF’LAB, RECONQUETE DE LA BIODIVERSITE MARINE

Le Mercredi 15 Janvier deux récifs artificiels  3D et en béton bas carbone ont été immergés en présence du maire d’Agde et des partenaires techniques.

L’installation de ces récifs artificiels à l’avant-port du port cap d’Agde sous 2 étoiles de mouillages pour l’accostage possible de 16 bateaux, qui vont permettre de jouer un rôle :

  • de corps-mort solide pour maintenir l’étoile de mouillage en place en surface
  • de nouvel habitat pour la biodiversité marine des petits fonds marins du port (nurseries…)
  • de régulation du mouillage des bateaux à l’avant-port et d’optimisation d’utilisation des étoiles de mouillage hors saison

Les deux récifs sont en grande partie fabriqués par imprimante 3D.

  • Le béton utilisé est composé d’un ciment spécial dit bas carbone qui permet de réduire l’impact carbone de 60 %.
  • Il est aussi plus résistant aux attaques chimiques du milieu marin et plus bioréceptif à la colonisation par la biodiversité
  • Chaque module a un poids d’environ 2,2 tonnes.

Installation de roselières sur les bords de quai sous forme de ceintures et d’oursins

  • Ce sont des dispositifs écoconçus relevant du biomimétisme permettant de renforcer l’attractivité de certains ouvrages intra-portuaires pour certaines espèces, en particulier pour le rôle de nurseries de poissons. La fonctionnalité de type herbiers ou macro-algues est recherchée.

Ainsi plusieurs centaines de mètres de bord de quai du port du Cap d’Agde seront équipés en ceintures de roselières de deux types :

Lanières en polypropylène

 Lanières expérimentales en matériaux biosourcés dits PLA (bioplastique d’origine végétale type amidon de maïs), non toxiques pour l’environnement marin.

Des « oursins » d’environ 50 cm viendront compléter le dispositif dans certains secteurs du port

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.